EXPLICATION D'UNE CITATION PHILOSOPHIQUE

 

    "L'Etat est le plus froid des monstres froids"

 

        

 

                                      NIETZSCHE.

 

L’Etat est un ensemble d’institutions qui ont pour mission l’organisation de la vie publique.  La société a besoin d’un pouvoir politique capable d’assurer l’ordre civil. Pour assurer ses missions, l’Etat a besoin d’un pouvoir, d’une force, d’une autorité, d’une « violence légitime » (Max Weber). Sans cela, l’Etat ne sera pas capable d’assurer le bon fonctionnement de la société.

Mais la violence dont dispose l’Etat pour assurer l’ordre public est-elle toujours légitime et justifiée ? C’est non pour Nietzsche. Pour l’auteur d’Ainsi parlait Zaraboutra, l’Etat est un monstre froid. L’Etat est capable de mentir, selon Nietzsche. Dans la suite de cette citation, il dit que l’Etat ment : « il ment froidement, et voici le mensonge qui sort de sa bouche : Moi, l’Etat, je suis le peuple ». Si on qualifie aussi l’Etat de monstre, ce que ce dernier est capable d’utiliser son pouvoir et sa force abusivement et illégitimement. L’histoire de l’humanité regorge d’Etats qui ont massacré leurs peuples. Et aujourd’hui même, on voit des régimes politiques tyranniques qui massacrent leurs peuples, qui contraignent leurs citoyens à l’exil, à la soumission. 

C’est surtout quand tous les pouvoirs sont dans les mains d’un seul homme ou d’un  petit groupe que l’Etat devient le plus dangereux pour la société. On débouche généralement sur la dictature, le totalitarisme. C’est pourquoi, dans un système démocratique, le pouvoir politique est équilibré ou balancé. Chaque institution politique dispose d’un pouvoir politique qui limite les pouvoirs des autres institutions politiques. C’est la seule manière de limiter le pouvoir de l’Etat et de se protéger de son abus.